Ce qu'on a est bien, est simple. Ce qu'on a n'est pas défini. Marqué par un faux départ au mois de mars qui me fait me méfier, je me laisse de nouveau séduire par son charme... Pour une fois, je ne veux rien définir, je ne veux pas savoir où on va, ni ce que l'on est. Ce qu'on a est bien comme ça... Pour le moment !