"Le corps humain est d'une telle complexité, qu'au final, si la machinerie déraille c'est "normal", par contre lorsque tout marche bien, ça relève du miracle"