On dit souvent qu'entre amis, ou qu'en société, il y a des sujets qu'il ne vaut mieux pas aborder comme l'argent, la religion, l'éducation. Chaque personne, selon son éducation et ses idées a ses propres opinions et il est parfois très difficile d'en discuter ouvertement.
J'ai été vraiment choquée par les propos d'une personne, je savais qu'il existait encore beaucoup de personnes fermées d'esprit, mais le voir et l'entendre en personne, c'était tout simplement choquant.

Le sujet de conversation : les droits des homosexuels, que bien entendu j'ai amené sur le tapis en parlant d'une émission à propos d'une femme homosexuelle qui a décidé de devenir un homme tout en gardant ses organes féminins et qui a décidé, une fois homme, d'avoir un enfant : l'histoire de l'homme qui était enceint(e).

Au début tout allait bien, jusqu'au moment où une italienne, de nature toute gentille, un peu bizarre certes mais pas du tout agressive dit avec beaucoup de haine "les gays il faut tous les brûler, il faut les éradiquer !!" Et là le silence total, tout le monde s'arrête de manger, les tables à côté s'arrêtent également de parler, c'est le choc. Tout d'un coups je me suis vue plonger en pleine inquisition.

Ses arguments : deux personnes du même sexe ne peuvent se reproduire, c'est donc contre nature, ce qui veut dire que ce sont des erreurs de la nature et donc il faut les exterminer car à cause d'eux on va vers la fin de notre espèce, car ils ne pourront engendrer de descendance. Il ne faut leur accorder aucuns droits, ni reconnaissance institutionnelle, pas d'adoption possible, pas de mariage, sinon en gros si on leur laisse le champs libre, ils vont corrompre nos enfants en pleine adolescence pour qu'ils deviennent comme eux : homos.

En entendant ça, un des convives de ma table lui a dit "Mais c'est plutôt toi qu'on devrait brûler". Là c'est carrément partie en couilles, le débat était lancé.

Je vous donne la composition de la table : 4 personnes, un garçon athée, une italienne catholique "extrémiste", une musulmane pas "extrémiste" mais très croyante, et moi catholique qui a retrouvée sa foi mais pas d'accord avec l'Eglise sur beaucoup beaucoup de choses. Autant vous dire qu'avec cette tablée ça promettait.

Ma vision à moi : On est homo, on est hétéro, nous sommes des êtres humains, tout le monde doit être traité de la même manière. Pourquoi refuserait-on aux homosexuels de se marier ? Où est le problème ? Ca reste deux personnes qui s'aiment et qui veulent faire leur vie ensemble, et ça ne me choque pas du tout. Concernant les enfants adoptés par des couples d'homosexuels, on parle de déséquilibre psychologique pour l'enfant, d'un environnement pas équilibré, mais même avec des parents hétéros, les gosses ne sont pas pour autant équilibrés, à cause d'un divorce, à cause du père qui abandonne sa famille etc... Mon point de vue est qu'un enfant élevé par un couple d'homo peut être parfaitement heureux dans sa famille, par contre, la société dans laquelle on vit, n'est pas encore assez évoluée, ouverte d'esprit pour que les gens l'accepte, et donc cet enfant risque de souffrir à l'école. On sait à quel point les parents peuvent être cons et transmettre à leurs enfants des idées méchantes, ensuite les enfants sont très doués pour faire vivre un enfer à ceux qui sont différents... Et pour finir, je ne pense pas qu'on puisse influencer une personne à devenir homo, c'est, je pense innée, certains le savent tout de suite, d'autres ont peur et tentent d'être comme la société leur dit d'être, c'est à dire "hétéro". Et donc autoriser le mariage, casser ces aprioris feront qu'au final il y aura plus de gens heureux, épanouis. Je crois que je vis dans un monde utopique...

Le débat est allé assez loin puisque ça a débouché sur le terrorisme au nom de la religion mais vue que ça ne servait à rien de discuter car rien ne pourrait la faire changer d'avis, la discussion a dévié sur l'homosexualité chez les animaux... (suite au prochain épisode)