Il ne me reste plus que 2 semaines à travailler sur mes petits parasites et ils me mènent vraiment la vie dure ces derniers jours, et jusqu'à mon dernier jour de boulot ils vont me fatiguer.

Ce week-end je participais pour la 5e fois aux 24h du Mans en roller, je ne m'étale pas dessus, une note est en cours de rédaction pour raconter cette aventure extraordinaire. Bref, je suis rentrée donc dimanche soir crevée et malheureusement pour moi lundi matin je devais être à l'hôpital à 8h30 pour m'occuper de mes parasites qui devaient être bichonné. Toute la journée j'ai fait des manip' sur eux. Aujourd'hui 8h30 rdv à la fac de pharma pour récupérer 50 souches de paludisme, et direction Bichat avec mes petites bestioles dans un gros emballage protégé comme les trucs pour transporter les organes, les gens me regardaient avec des gros yeux dans le métro. Arrivée 10h à Bichat et hop c'est partie pour une journée de manip' pour apprendre à 18h qu'il faudra que je vienne samedi matin ET dimanche matin au labo pour rapidement m'occuper d'eux. Bon heureusement ça ne sera pas long, en une heure tout sera fait mais bon allez sur son lieu de travail un dimanche matin, c'est pas terrible.

Ah ces petites bêtes, je les aime bien au final, mais bon c'était le temps d'un stage, je ne me vois pas du tout passer ma vie dans ça... D'ailleurs il serait temps que j'arrive à trouver un fichu stage pour la rentrée, ça commence à me saouler. Pour le moment j'ai obtenu une réponse favorable dans les labos Servier mais c'est à côté d'Orléans donc je poursuis mes recherches dans l'industrie pharmaceutique pour rester autour de Paris mais c'est pas simple, je vais probablement devoir allez vers Toulouse ou Lyon. Ma foi ça ne me dérange pas, ça me fera découvrir d'autres villes. Et puis mes copains de Paris pourront toujours venir me voir les week-end :-D