lundi 13 octobre 2008

La cité des sciences


Enfin un poste qui a un peu plus d'intérêt car on s'en fout de ce que j'ai fait ce week-end... Donc maintenant faisons travailler nos neurones et pour ceux qui sont curieux et qui veulent apprendre des choses la cité des sciences cette année a un programme absolument génial... Peut-être que les autres années c'était pareil mais j'avais pas eu la curiosité de regarder.

Voici quelques conférences qui me parlent (malheureusement je ne pourrai pas assister à toutes...)

- le 21 et 22 octobre : Santé et mondialisation

- le 21 octobre : la nuit contre le paludisme

- Tous les samedis du mois de novembre à décembre à 10h30 : Le médicament, une industrie, une économie

- les mercredis du mois de novembre à 18h30 : les cellules souches

- les jeudis du mois d'octobre à 18h30 : les gènes architectes


Pour toutes les infos: Les conférences de la cité

vendredi 3 octobre 2008

Dysfonctionnement érectile


Terme plus scientifique pour "l'impuissance" chez les hommes. Sujet souvent tabou... Soit les hommes apprennent à vivre avec soit, ils consultent un médecin pour trouver une solution.


Mécanisme de l'érection.
Lorsque la verge (gland, pénis) est au repos, les fibres musculaires sont contractées, l'érection surviendra quand les fibres musculaires lisses vont se relâcher. Pendant le repos, la circulation se fait normalement, en revanche, lors de l'érection, les cavités sont remplies de sang et la circulation est coupée dû au gonflement, c'est à dire qu'il n'y a plus de retour veineux pendant toute l'érection (c'est pour ça que ça fait plus ou moins mal... enfin il paraît).

Pourquoi y-a t-il érection ?
l'érection est nerveuse, ce sont des nerfs qui la provoquent (olfaction, vision, et autres stimuli). Le cerveau joue aussi un rôle mais pas toujours pour aider, car parfois trop d'émotions entrainent une contraction des vaisseaux et ploufff ça retombe (excusez-moi l'expression mais au moins je peux pas être plus claire !!). Donc les nerfs fabriquent un médiateur qui ici est un gaz et qui est le monoxyde d'azote (NO) qui entraîne la relaxation des fibres musculaires et donc l'érection. (Je ne détaille pas le mécanisme, c'est ce qui se passe en gros).

Où agissent les médicaments ?

- s'il n'y a pas de fabrication de NO, on va chercher une molécule qui a les mêmes effets que le monoxyde d'azote. La trinitrine permet de reproduire les effets du monoxyde d'azote donc induire l'érection

- Dans le mécanisme qui amène à l'érection il y a une enzyme qui dégrade un nucléotide important dans le mécanisme et donc empêche l'érection, cette enzyme s'appelle la phospo-diestérase-5 et pour la bloquer, on va donner au patient un inhibiteur de cette enzyme.

- Stimulation nerveuse. Augmentation de l'activité nerveuse avec des molécules qui ressemblent à la dopamine pour augmenter la production de monoxyde d'azote et provoquer une meilleur érection. Mais ça donne des nausées, la forme vendue en pharmacie est un comprimé sub-linguale qui agit sur le système nerveux centrale.

Raisons ?
Le dysfonctionnement n'est pas que psychique, il peut aussi être hormonale : pas assez de testostérone, prise de médicaments diminuant les sécrétions hormonales, le diabète et l'hypertension provoquent également des troubles de l'érection, et enfin ça peut-être dû à une malformation. La cause la plus fréquente reste l'âge.

Parlons médicament :

Sildénafil plus connu sous le nom de Viagra, agit sur l'enzyme "Phospho-disestérase" qui dégrade un élément clé du mécanisme de l'érection, en la bloquant. Mais, il faut qu'il y ai le rapport sexuel, car il faut qu'il y ai stimulation nerveuse pour produire le monoxyde d'azote. Sans cette stimulation naturelle l'érection n'a pas lieu. Donc stimulation sexuelle + viagra = érection. C'est magique !!! Là où y'a un hic, c'est que l'enzyme qu'on bloque grâce au viagra, agit aussi sur la même enzyme mais un isoforme différent (pas exactement la même séquence peptidique) qui a un rôle dans la vision. Donc à forte dose de viagra, on peut voir des couleurs bizarre et anormales, ou même perdre la vue. Il faut également faire très attention aux gens atteints d'hypertension qui prennent déjà des médicament contre l'hypertension. Les médicaments de l'hypertension provoquent déjà des érections, si on donne en plus du viagra aux patients, ils risquent de mourir. Rappelons que le viagra initialement était un médicament pour les personnes qui avaient des problèmes cardiaques et que l'érection est un effet secondaire qui a fait le bonheur de Pfizer.



Faisons un résumé : L'érection est provoquée par la relaxation des fibres musculaires de la verge. S'il n'y a pas érection normalement, on va à l'aide de médicaments, agir à différents endroits du mécanisme de l'érection, comme la stimulation nerveuse avec la fabrication de NO, s'il n'y a pas production de NO, on va donner une molécule qui a les mêmes effets que le NO, c'est à dire la trinitrine. Et enfin, on va bloquer une enzyme qui dégrade un élément clé du mécanisme. Le viagra bloque donc cette enzyme. C'est le premier produit de ce type a avoir été mis sur le marché, il y a 10 et depuis des concurrents plus efficaces sont arrivés comme Cialis qui a une durée d'action de 24h. Attention bandes de coquins... Le mec il bande pas pendant 24h, il peut avoir des rapports sexuels sans soucis pendant 24h c'est tout ;)


Et voilà pour mon premier billet sur mes cours de master, moi je trouve ça super intéressant, captivant même, de savoir comment fonctionne notre corps...

mardi 30 septembre 2008

Mon combat



Mon combat ou ma passion, c'est les deux en même temps. Un de mes profs me disait la semaine dernière pendant que je parlais de mon avenir et des voies qui m'intéressaient, que le monde des sciences, de la recherche et de la biologie est un milieu qui fait peur, on passe pour des savants, des gens extraordinaires, et qu'il est très difficile de parler de notre boulot car tout de suite, les gens se braquent et disent qu'ils ne comprennent rien.
Alors dès maintenant, je vais essayer de parler de ma passion, c'est à dire les médicaments, je continue cette rubrique donc, et je vais l'alimenter du mieux que je pourrai à partir de mes cours, d'anecdotes qu'on nous raconte et qui pourraient éventuellement vous faire rigoler mais aussi vous faire découvrir ces matières, toutes ces choses qui me captivent;.
Tout d'abord, avec un père pharmacien, on pourrait se dire que c'est normal, mais non, pour qu'enfin je trouve ma voie j'ai galéré. On ne m'a jamais forcé la main et j'ai toujours eu le choix de faire les études que je voulais. Mon premier choix était de faire véto, j'ai toujours adoré les animaux, mais je n'étais pas gaga devant eux, j'ai toujours su faire face à la mort de mes animaux mieux que quiconque dans la famille. J'ai vu mes chats se faire dévorer un par un par les chiens du quartier et par les miens quand mes chiens ont débarqué chez moi, j'ai vu mon chien dévorer mon perroquet et c'est moi qui ai dû récupérer ses morceaux aux 4 coins du jardin. J'ai vu mes inséparables s'enfuir, j'ai vu mes tortues devenir aveugles car elles avaient passé plus de 24h dans ma piscine chlorée après un ouragan. Alors je suis émotive avec les humains mais avec les animaux, je suis très forte et je pensais que c'était ma voie. Finalement quelqu'un s'est mis en travers de mon chemin pour des raisons que je ne comprends toujours pas et j'ai dû renoncer à ce projet. Je me suis donc inscrite en deug de biologie pour justement prouver à cette personne, que je ne disais pas que des "inepties" et que la biologie je pouvais y arriver. Que le problème n'était peut-être pas l'élève mais plutôt le professeur !! Donc je me suis retrouvée en bio, c'était sympa mais sans plus, après le deug j'ai décidé de m'inscrire au concours de pharmacie, je me disais que reprendre la pharmacie de mon père c'était un bon plan, mais bizarrement la motivation n'y était pas et les circonstances dans lesquelles j'ai préparé ce concours n'étaient certainement pas les bonnes, bref j'ai échoué !! Mais... C'est là que ça devient intéressant, c'est en faisant pharmacie que j'ai pris goût aux médicaments, j'ai pris goût à apprendre quelles étaient les cibles des grandes familles et comment ces molécules agissaient sur notre organisme... C'est fabuleux !! Donc avec du recul, je peux dire que mes 2 années en pharmacie m'ont servi à quelque chose, j'ai peut-être pas perdu mon temps. Donc redirection la fac pour finir ma licence, validée cette année et cette fois c'est sûr, je sais à peu près ce que je veux faire, je veux étudier ces petites molécules et leur actions et je veux faire de la recherche en industrie pharmaceutique pour soit mettre en place de nouvelles molécules, soit continuer à explorer ce que l'on a déjà mais qu'on peut encore faire fructifier en les améliorant. Ce qui m'a mené à maintenant, je suis en master de toxicologie et pharmacologie et ce que j'aimerais, c'est que pour une fois quand je dis à quelqu'un ce que je fais il ne me dise pas "c'est cool tu dois t'éclater à préparer toute genre de drogue"... Au début c'est drôle, à la longue c'est lassant. Alors voilà, comme je l'ai dit, je vais tenter de vous expliquer des petits trucs tout cons, vous faire découvrir des trucs super marrants sur le fonctionnement de notre corps et comment les chercheurs ont fait pour arriver à certaines découvertes !!!

Pourquoi je fais ça ? Car les sciences c'est pas difficile, mais en effet ça demande beaucoup de temps et si ce n'est pas votre truc, je comprends très bien que ça vous dépasse totalement. Mais à chacun son truc, moi je déteste les ordinateurs car je ne comprends rien, par exemple mon blog, y'a plein de modifications à faire mais ça prend du temps car je ne peux absolument pas le faire seule. Par contre contrairement à beaucoup de métier, je ne peux pas en parler avec des gens non scientifiques par exemple dans un bar ou autres, car tout de suite on me dit " c'est trop compliqué, je comprends rien". Alors comme je ne peux pas parler de cette passion avec mes amis, avec mon entourage (excepté mon frère et mon père et ça c'est le pieds), ben je vais le faire ici. Comme ça si ça vous fait chier, vous ne serez pas obligé de me lire. Pas mal, non ??


PS : vous devez halluciner en voyant tout ce roman, je vais vous dire un secret, je me suis enfilée une bouteille de cidre à moi toute seule, et je suis un tout petit peu pompette. L'alcool, ça me rend très bavarde :)

mercredi 3 septembre 2008

Article



Je vous fais suivre un article qu'on m'a envoyé aujourd'hui et qui m'a fait beaucoup rigoler.


Des chercheurs suédois ont confirmé mardi ce que les femmes soupçonnaient depuis longtemps: les crises conjugales peuvent s'expliquer par le patrimoine génétique des hommes, d'après une étude qui accuse un gène masculin d'être responsable des problèmes relationnels.

La variante de ce gène, présente chez quatre hommes sur dix en Suède, peut expliquer pourquoi certains hommes sont davantage sujets à des relations houleuses et moins attachés à leur compagne, d'après des chercheurs du centre de recherches Karolinska Institut à Stockholm.

"Il y a bien sûr beaucoup de raisons pour expliquer le fait qu'une personne ait des problèmes relationnels, mais c'est la première fois que la variante d'un gène spécifique est associée à la manière dont les hommes se comportent avec leur partenaire", a indiqué Hasse Walum du Karolinska Institut.

Les chercheurs ont découvert que les hommes porteurs d'un ou deux exemplaires de la variante du gène, appelée allèle 334, se comportent souvent différemment des autres hommes dans leurs relations amoureuses.

"L'incidence de l'allèle 334 est statistiquement liée au degré d'attachement d'un homme à sa partenaire", a souligné le communiqué.
La fréquence des problèmes de couple chez les hommes porteurs de deux exemplaires de l'allèle 334 a été deux fois plus élevée que chez les autres hommes.
Leurs compagnes ont également remarqué la différence.
"Les femmes mariées à des hommes porteurs d'une ou deux copies de l'allèle 334, étaient en moyenne moins satisfaites de leur relation que les autres femmes", a indiqué M. Walum.

Il a insisté sur le fait que l'effet de la variante du gène était relativement modeste et ne pouvait être utilisée pour prédire le comportement d'un homme dans une relation ultérieure.

Les résultats de l'étude ont été publiés mardi dans la revue scientifique américaine PNAS.



Vous en connaissez vous des hommes qui ont un ou couple d'allèle 334 ??? :)

mardi 29 juillet 2008

Une crème de cliente...


Une cliente rentre dans la pharmacie.

- Cliente : Bonjour je voudrais du sulfate de magnésium
- Vendeuse n°1 : C'est pour quoi ?
- Cliente : je viens de la part d'une amie qui a une plaie à la main et on lui a dit de faire des bain de sulfate de magnésium
- Vendeuse n°1(étonnée) : heu... Patientez un instant car pour moi le sulfate de magnésium n'est pas conseillé pour ce genre d'application, enfin il n'aura aucun effet. Vous êtes sure que c'est bien du sulfate de magnésium ??
- Cliente : oui, oui je suis sure, c'est ce qu'elle m'a dit.
- Vendeuse n°2 : je confirme le sulfate de magnésium n'est pas indiqué pour soigner des plaies.
- Cliente : bon, alors si je prends pas ça pour ma copine, donnez m'en quand même pour mon fils. Je vais lui faire faire une cure d'une semaine.
- Vendeuse n°1 : Pardon ??? Une cure d'une semaine de sulfate de magnésium?? Vous savez au moins ce que vous lui donnez ??
- Cliente : C'est du magnésium.
- Vendeuse n°1 : En effet, sauf que le magnésium seul est indiqué pour calmer la nervosité et le stress, le sulfate de magnésium lui, est indiqué pour vider l'intestin, en provoquant des diarrhées fortes. Donc une cure avec du sulfate de magnésium d'une semaine, c'est lavage tous les jours !!!
- Cliente : ah bon... Ben donnez m'en quand même, on ne sait jamais, si un jour je veux en utiliser.
- Vendeuse n°1 (passablement énervée par cette cliente) : Je vous en donne 3 seulement ! Et pour votre amie, il faut qu'elle fasses des bains avec du permanganate de potassium et non du sulfate de magnésium.
- Cliente : ah et puis je voudrais les sortes de bandes qui se collent...
- Vendeuse n°1 : du sparadrap ??
- Cliente : Mais non, vous nez voyez pas ??
- vendeuse n°1 : je vous appelle quelqu'un d'autre qui réussira à vous comprendre...


Grrrrr... Comment rester super calme quand vous avez une bonne femme comme ça qui est persuadée de tout connaître, et qui ne vous écoute pas quand on lui dit que c'est pas ça... On respire un bon coups !!


mardi 22 juillet 2008

Le manguier



La mangue est depuis longtemps considérée contre un antiscorbutique (scorbut = maladie liée à une déficience en vitamine C).

Au XIXe siècle, Descourtiltz préconisait l'usage des feuilles contre la douleur dentaire, et la décoction (méthode d'extraction des principes actifs par dissolution dans l'eau bouillante) des noyaux comme vermifuge, antidiarrhéique et antihémorroïdaire.
De nos jours, la décoction des feuilles est utilisée contre la jaunisse, antihypertenseur, diurétique, contre les rhumatismes... L'écorce et les feuilles sont employées dans les affections gastro-intestinales, efficaces contre les bronchites, rhumes toux et asthme.


Usages recomandés

- Diarrhées : préparer une macération de 20g d'écorce ou une décoction de 30g de feuilles pour un litre d'eau. La préparation est à boire dans la journée

- Rétention hydrique : 1 litre de la décoction de 30g de feuilles, consommé dans la journée, augmente l'élimination rénale de l'eau

- Affections des voies respiratoires : en traitement d'appoint, boire 2 à 3 fois par jour de l'infusion de 30g/l de la peau de fruit

- Herpès : appliquer sur les lésions le jus des feuilles écrasées ou une pâte préparée en mélangeant la poudre des feuilles sèches à de l'eau

- Rhumatismes : en prévention des rhumatismes, consommer quotidiennement un ou deux fruits de préférence verts. Il est également possible de boire deux tasses par jour de décoction des feuilles à 30g/L


Excellent vous ne trouvez pas ??

:)

vendredi 18 juillet 2008

L'asthme en 5 questions



Qu'est ce que l'asthme ?

C'est une maladie inflammatoire des bronches qui se traduit par une sensibilité excessive à certains stimuli comme le tabac, le froid, la pollution, le contact allergique... Il se manifeste généralement par une respiration bruyante et sifflante, des difficultés à respirer, une sensation d'oppression thoracique et des épisodes de toux.


Le nombre d'asthmatique est-il plus élevé aux Antilles qu'en Métropole ?

Une étude a prouvé que la maladie touchait 14,1% des adolescents aux Antilles contre 12,9% en Métropole. Le climat chaud et humide des Antilles est très certainement à l'origine de cette différence. C'est une atmosphère idéale pour les acariens.


Quelle est la principale cause de l'asthme ?

Il est le plus souvent d'origine allergique. Responsables : acariens, pollen, animaux, blattes...


Les traitements contre l'asthme sont-ils efficaces ?

Oui, à condition de comprendre son traitement. Il y a le traitement de la crise et le traitement de fond, sans oublier les indispensables mesures vis-à vis de l'environnement


La pratique d'un sport est-elle conseillée à un asthmatique ?

Le sport est impératif et l'enfant asthmatique doit en faire !!! La pratique d'un sport développe les capacités respiratoires. Seule la plongée en bouteille est formellement contre-indiquée et l'équitation déconseillée (les pauvres :) ). Par contre l'asthme provoqué par l'effort doit être prévenu par un traitement codifié !

mercredi 25 juin 2008

Japanese blood type personality chart



Voilà sur quoi je tombe pendant mes révisions de génétique, sur la consanguinité, raison de la dérive du modèle de Hardy Weinberg :

Type A
Best Traits: Conservative, introverted, reserved, patient, punctual, and perfectionist.
Worst Traits: Obsessive, stubborn, self conscious, and uptight.

Type B
Best Traits: Creative and passionate. Animal loving. Optimistic and flexible. Individualist.
Worst Traits: Forgetful, irresponsible, and self-centered.


Type AB
Best Traits: Cool, controlled, rational. Sociable and popular. Empathic.
Worst Traits: Aloof, critical, indecisive and unforgiving.


Type O
Best Traits: Ambitious, athletic, robust and self-confident. Natural leaders
Worst Traits: Arrogant, vain and insensitive. Ruthless


Alors vraiment, je suis scotchée, et merci aux japonais pour cet énorme fou rire en pleine bibliothèque !!! Même si je suis pas d'accord avec la qualité "a confiance en soi" et les défauts "arrogante, insensible". Je suis tout à fait d'accord pour le reste : je suis vaniteuse, parfois sans pitié quand on me pousse à bout, ambitieuse, athlétique (fut un temps) et j'aime beaucoup diriger (leader !! Black team capi'chef !!!)

Et pour vous, ça colle, votre profil sanguin avec votre personnalité ??? :)


PS (qui n'a rien à voir) : je suis scotchée, la Turquie mène 1-0 face aux allemands !!! C'est quoi ce délire...

PS 2 : L'Allemagne vient d'égaliser... OUF !!!

samedi 21 juin 2008

Cellules souches reprogrammées


Hier en cours de rattrapage de génétique, on a fini la séance sur un peu de culture générale scientifique. On parlait des méthodes d'études avec des modèles animaux comme les souris, de transgenèse etc... Et puis tout d'un coups mon prof se met à parler d'une découverte extraordinaire d'il y a deux mois : des chercheurs ont réussi à guérir des souris atteinte de drépanocytose, en reprogrammant des cellules souches !!! N'est-ce pas une incroyable découverte ??? Et surtout moi j'étais tout excitée d'apprendre que depuis 6 mois, les chercheurs avaient réussi à partir de cellules de la peau donc totalement différenciée à les reprogrammer en cellule souche. Les cellules souches sont des cellules qui se divisent indéfiniment sans se différencier et qui peuvent donner n'importe quel type cellulaire : des cellules de la peau, des cellules musculaires, des cellules hépatiques etc....

C'est brillant, parce que l'homme peut enfin contourner les problèmes éthiques des études sur les embryons !!!! Ce sont des génies !!!!

Ci dessous un article sur futura-science qui explique un peu cette découverte :

"En reprogrammant des cellules de peau humaine, deux équipes, l’une américaine et l’autre japonaise, sont parvenues à les transformer en cellules souches. Si elle est confirmée, cette double réussite est d’une importance capitale, ouvrant la voie à de nouvelles méthodes thérapeutiques. On pourrait ainsi fabriquer du muscle à partir d’un prélèvement de peau…

Indifférenciées, les cellules souches sont en effet capables de devenir n’importe quel type cellulaire, parmi les 220 que compte un organisme humain, et sont pour cette raison qualifiées de totipotentes. Elles font l’objet de nombreux travaux, dont l’un d’eux vient d’être récompensé par le prix Nobel de médecine 2007. On espère beaucoup d’elles, notamment pour réparer des lésions après un accident ou une maladie. C'est ce que l'on appelle la médecine régénératrice. Il n’est pas utopique, par exemple, d’imaginer reconstituer une section de moelle épinière. Elles pourraient aussi être utilisées pour tester des molécules à effet thérapeutique, plutôt que sur le patient lui-même.
Mais ces cellules sont extrêmement difficiles à obtenir. On les trouve principalement dans les embryons à des stades très précoces. Il en existe également chez l’adulte mais en très faibles quantités, comme par exemple dans le tissu adipeux. La solution apportée par les deux équipes est bien plus simple : il suffirait de prélever un peu de peau.

Des cellules reprogrammées

A l’université de Wisconsin-Madison, James Thomson, Junying Yu et leur équipe se sont intéressés à certains facteurs de transcription, ces protéines capables de réguler, et même d’empêcher complètement, la lecture d’un gène et sa copie en ARN (ce que l’on appelle la transcription). De précédents travaux avaient déjà montré chez l’embryon de souris que certains de ces facteurs pouvaient en quelque sorte inverser le déroulement de l’embryogenèse. Des cellules déjà devenues des fibroblastes (formant le tissu conjonctif) pouvaient ainsi retrouver leur état indifférencié. Plutôt que de « cellules souches », on parle dans ce cas de cellules souches totipotentes induites, ou iPS (induced Pluripotent Stem). L’équipe américaine a isolé quatre gènes à l’origine de ces protéines (OCT4, NANOG, SOX2 et LIN28) et les a introduits, à l’aide d’un rétrovirus, dans des cellules de peau humaine (des fibroblastes), provenant de fœtus et de nouveaux-nés. Les lignées qui en sont issues se révélées indifférenciées : elles étaient devenues des cellules iPS. Ces résultats viennent d’être publiés dans la revue Science.

De l’autre côté du Pacifique, l'équipe japonaise, conduite par Shinya Yamanaka de l'université de Kyoto, a utilisé elle aussi ces facteurs de transcription sur des cellules de peau humaine, prélevées chez deux adultes. Le rendement est faible : il a fallu 5.000 cellules pour obtenir une seule lignée de cellules iPS. Mais le succès est déjà remarquable. Il fait l’objet d’une publication dans la revue Cell

Selon les deux équipes, les caractéristiques de ces lignées correspondent en tout point à celles de véritables cellules souches. Cette avancée doit maintenant être confirmée par d’autres expériences mais le fait que deux équipes aient abouti à des résultats similaires rend l’annonce assez solide. La nouvelle est importante au niveau scientifique mais aussi sur le plan éthique, tant le débat sur l’utilisation d’embryons humains continue de faire rage. En France, les expériences sont autorisées « à titre exceptionnel » et à des fins purement scientifiques dans des conditions précisément définies. Aux Etats-Unis, le travail sur l’embryon est interdit. La Maison-Blanche et plusieurs membres du parti conservateur se sont déjà félicités de ces découvertes, qui rendraient inutiles les recherches sur les cellules souches embryonnaires. Il reste encore du travail à faire pour confirmer les résultats et surtout pour en faire une méthode applicable en clinique. Le recours à des rétrovirus, en particulier, a une fâcheuse tendance à générer des tumeurs."


J'aurais aimé mettre les articles Science et Cell mais ils sont payant et je ne peux pas les avoir via l'accès de ma fac :(

Cette note est probablement complexe pour les non scientifiques et je comprends mais bon en gros c'est un grand pas pour le Science !!!

mercredi 18 juin 2008

13e journée nationale du don d'organes





jeudi 10 avril 2008

Herpès facial ou génital ?


Le virus de l'herpès est très contagieux, 18 millions de personnes seraient portesues du virus en France.
Les principales conséquences sont : gêne, douleur, anxiété, altération de la qualité de vie...
les deux complications majeures mais rares sont l'herpès oculaire et l'herpès néonatal.

L'herpès est une maladie virale provoquée par un microbe : le virus de l'herpès. Il en existe deux sortes :
- HSV-1 essentiellement responsable de lésions du visage : lèvre
- HSV-2 essentiellement responsable de lésions génitales.
Cependant l'un ou l'autre peuvent être retrouvés dans toutes les localisations.
La contagions peut se faire entre deux personnes ou entre des zones différentes chez un même individu.
L'herpès génital concernerait à lui seul plus de 2 millions de personnes en France et est une maladie sexuellement transmissible.

La primoinfection ou premier contact avec le virus passe le plus souvent inaperçu. Le germe va se loger dans les ganglions nerveux. C'est seulement chez une minorité d'individus que le germe se réactive et se manifeste cycliquement.

Si la localisation faciale est inesthétique, la localisation génitale suscite crainte du rejet par le partenaire et peur de le contaminer. D'autant que le risque de contagion, plus important pendant les poussées, existe aussi en dehors de ces périodes. Le port du préservatif est donc conseillé...

Le traitement est essentiellement composé d'antiviraux, empêchant le virus de se multiplier. Il en existe sous forme de collyre, de pommade ou de comprimés.
La mise au point d'un vaccin efficace est toujours en cours de développement mais sans résultats pour le moment.


lundi 31 mars 2008

Au nom de la vie !!!


Ce matin dans ma boîte aux lettres ma carte de donneur d'organes m'attendait bien sagement... Je me suis dit que ça serait pas mal de parler de don, juste après le week-end du Sidaction.
Cette note a comme but de vous faire vous posez la question de l'utilité de ce genre d'action. Moi ça faisait deux ans que je voulais faire cette carte de donneur d'organes, et j'ai fait cette demande il y a deux semaines suite à conversation que j'ai eu avec ma mère sur la perte d'un enfant. Je lui ai demandé clairement ce qu'elle comptait faire de mon corps si je mourrais accidentellement et elle m'a répondu qu'elle ne voulait pas qu'on touche à mon corps... C'est alors que je me suis dit que si j'avais pas cette carte, elle s'opposerait au prélèvement d'organes et de ce fait des vies ne pourraient pas être sauvées. Elle est prévenue, c'est mon choix et puis mince, une fois qu'on est mort qu'est ce qu'on s'en fout de nôtre corps, s'il peut être utile à qq'un d'autre, messieurs et dames les médecins faîtes vôtre boulot, sauvez des vies !!!!

Maintenant de nôtre vivant aussi on peut faire des dons, comme faire don de son sang, de ses plaquettes, de sa moelle osseuse... Si la grosse aiguille pour le prélèvement de la moelle osseuse vous fait peur, au moins pensez au don du sang, les hôpitaux en ont cruellement besoin. J'aimerais pas un jour ne pas pouvoir être sauver parce qu'il n'y a plus de réserve de sang de mon groupe sanguin.

Donc voilà, pensez-y sérieusement et agissez à vôtre manière pour sauver des vies...

Voici les liens pour plus d'informations :

- pour le don d'organes et de tissus humains

- pour le don du sang

- pour les jeunes

samedi 29 mars 2008

Le Viagra fête ses 10 ans



Spéciale dédicace à mes amis qui bossent chez Pfizer ;)




Le Viagra fête ses 10 ans. Fin mars 1998, ce médicament contre l’impuissance obtenait l’autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis. Depuis, la petite pilule bleue du laboratoire Pfizer a conquis le reste du monde. Avec le viagra, la parole s’est aussi un peu libérée en France, mais le tabou est encore là : la majorité des 3 millions de Français souffrant de troubles de l’érection ne consultent pas...

mardi 4 mars 2008

Virus de la grippe


Définition : La grippe est une maladie infectieuse et contagieuse, provoquée par Myxovirus influenzae A, B et C.
Myxovirus influenza est le virus de la grippe, il appartient à la famille des Orthomyxoviridae. Ce sont des virus enveloppés à ARN simple brin de polarité négative (c’est à dire qu’une « ARN polymérase » va transformer l’ARN génomique virale en ARN messager de sens positif pour qu’il soit traduit et produire les protéines virales)



Il y a trois types de virus grippaux : les Influenza virus A, B et C. Le type A mute avec une grande facilité, permettant de distinguer des sous-types.

Elle se manifeste sous deux formes :
- des épidémies saisonnières
- et des épidémies mondiales ou pandémies qui sont indépendantes des saisons.

Au cours du siècle dernier, trois pandémies ont été recensées :
- la grande pandémie de "grippe espagnole" de 1918 - 1920
- la pandémie de "grippe asiatique" de 1957
- et la pandémie de "grippe de Hong Kong" en 1968

Ces pandémies sont provoquées par des sous-types d’influenza de type A, qui mutent très rapidement.

Origine : Les oiseaux sont l'hôte original des virus de la grippe

Cycle de réplication virale :

Six phases dans le cycle du virus de la grippe :
- Attachement : la particule virale se fixe sur une cellule épithéliale respiratoire grâce à son récepteur, l'hémagglutinine.
- Endocytose : la particule virale fusionne avec la membrane de la cellule-hôte.
- Réplication virale : le génome des virions grippaux sert de matrice à une ARN-polymérase. Chaque cellule infectée peut produire plusieurs centaines de virus.
- Synthèse protéique : le virus détourne le métabolisme cellulaire pour synthétiser ses propres protéines.
- Bourgeonnement : les virions néoformés se forment par bourgeonnement à la surface de la membrane cellulaire.
- Libération des virions néoformés et dissémination dans l'épithélium respiratoire.

Symptômes : Asthénie (fatigue physique), maux de tête, frissons, douleurs musculaires et articulaires, fièvre parfois intense (39-40°C). Le tout peut être accompagné de congestion nasale, pharyngite, toux.
La période d'incubation du virus de la grippe dure de 24 à 48 heures. Et la durée de disparition des symptôme varie de 1 à 2 semaines.

Traitement :
- Antiviraux
Les antiviraux se fixent sur une partie d'un composant du virus qui échappe à toute modification. Ils agissent en bloquant la neuraminidase, enzyme essentielle à la libération du virus. Celui-ci reste donc prisonnier des cellules-hôtes ce qui a pour effet de limiter l'infection. Molécules : Amantadine et Rimantadine (sous prescription médicale)

- Antibiotiques
Ils traitent uniquement les complications de la grippe, ils sont impuissants contre le virus. (Sous prescription médicale)

PS : j'ai trop mal au crâne pour parler des vaccins de la grippe, désolée :)

mardi 19 février 2008

Remède contre la toux




Tout simplement ENORME !!!! :)

mardi 5 février 2008

La Cystite


La Cystite est une infection urinaire qui touche une femme sur deux au cours de sa vie. Elle se caractérise par une envie obsédante d'uriner.

La cause : la bactérie Esccherichia Coli (E. Coli), est la plupart du temps la cause de cette infection. Normalement elle se situe dans le colon où elle n'a absolument pas d'éffet négatif sur l'organisme ,au contraire, mais quand elle se retrouve dans la vessie, en grande quantité, elle provoque une inflammation de le vessie.

Symptômes : brûlures mictionnelles (douleurs plus ou moins intenses au moment, à la fin ou après le passage de l'urine), pollakiurie (émission excessivement fréquente d'urine en faible quantité), besoin d'aller uriner dans l'immédiat, et ce, même s'il n'y a pas d'urine, hématurie (présence de sang dans l'urine), pyurie (présence de pus dans l'urine).
Si on fait une analyse des urines, on découvre la présence d'une colonie d'environ 10^5 germes dans les urines.

Traitements : pour les cystites aigües et occasionnelles, le medecin prescrit un antibiotiques +/- léger (Monuril, Uridoz), avec un savon hypoallergenique pour calmer les irritations et démangeaisons (Gyn hydralin). Pour les cystites récidivantes, il ne faut pas prendre des antibiotiques tout le temps sinon la bactérie développera une résistance aux antibiotiques. Alors un traitement à base de canneberges est conseillé (Gyn Delta), la canneberge modifie l'environnement et empêche à la bactérie de rencontrer les conditions favorables pour se développer. Gyn Delta est en vente libre.

Prévention : Pour les femmes, lors du passage aux WC s'essuyer d'avant vers l'arrière pour éviter que les bactéries intestinales viennent à l'urètre, et de là remontent pour s'installer dans la vessie. Les rapports sexuels favorisant la remontée des germes dans l'urètre, il est recommandé d'uriner après chaque rapport. Boire beaucoup d'eau. Il est conseillé de manger davantage alcalin afin d'augmenter le pH des urines. Les urines acides ont comme désavantage d'irriter les voies urinaires, favorisant de ce fait l'installation des bactéries. Je rajouterai que les vêtements serrés comme les pantalons moulants peuvent être à l'origine d'une cystite.

Pour avoir connu des cystites récidivantes (jusqu'à deux cystites par mois), je maîtrise ce sujet. Si une femme a plus de 4 cystites par an, elle doit favoriser le traitement à base de canneberge.
Pour rassurer les hommes, la cystite ne se transmet pas par les rapports sexuels. Et si les femmes sont affectées et pas les hommes, c'est parce qu'elles ont un urètre court qui augmente le risque d'infections urinaires.

Santé


Sans vouloit créer des tonnes de rubriques, il y a cependant un secteur qui m'interesse beaucoup, qui est LA SANTE. Faisant des études de biologie et me destinant très probablement à l'industrie du médicament, les maladies et leurs traitements m'interessent beaucoup.
C'est pourquoi, je vous propose quelques notes sur des maladies ou infections, leurs origines, leurs modes de transmission et quelques conseils pour les éviter ou guerir plus vite.

!!! Warning!!!! Je ne suis pas medecin, je ne suis pas pharmacien, donc tout ce que je dis ne remplacera absolument pas une consulatation !!!! Je me base seulement sur mon expérience personnelle, et mes quelques connaissances.

J'ajouterai également quelques articles sur les avancées de la Recherche, et les exposés que je fais pendant mes études.

Bonne lecture...

page 2 de 2 -